Vivre en Guyane

Vivre en Guyane et découvrir la vie guyanaise

Vivre en Guyane, il faut 8 heures d’avion pour rejoindre la guyane française (aéroport de Rochambeau) au départ de Paris.
Le décalage horaire est de – 4 h en hiver et – 5 h en été par rapport à la métropole.
Le coût de la vie est en moyenne 25% plus cher qu’en métropole.

Il n’y a pas de TVA en Guyane. Elle est remplacée par « l’octroi de mer », au taux environ de 16%; mais au final on ne connaît pas vraiment l’application de cette taxe.

Les magasins ouvrent du lundi au samedi de 8h à 13h et de 16h à 19h. Les épiceries et supermarchés restent ouverts tard le soir (20h30) et le dimanche de 9h à 12h30 …

» La vie en Guyane

L’insécurité en Guyane

En 2011 la Guyane est deuxième derrière la Seine-Saint-Denis au palmarès de la criminalité violente. Drogue, armes, orpaillage, clandestins

Les frontières de la Guyane sont perméables et difficilement contrôlables (Suriname et Brésil).

5% de la population sont des clandestins.

La caractéristique de la délinquance en Guyane est son côté très violent : meurtres, hold-up chez les commerçants, agressions physiques, vols, vols violents avec ou sans arme, cambriolages, drogue.

» L’insécurité en Guyane – Prévention – Légitime Défense

Les villes de Guyane

Il y a environ 250.000 habitants en Guyane, dont 30 à 50% d’étrangers (chiffres 1er janvier 2009). La population a quadruplé depuis 1974. La densité est d’environ 1,9 hab./ km2.

Les habitants de la Guyane se trouvent essentiellement sur le littoral formant ainsi les villes les plus importantes : Cayenne, Rémire-Montjoly, Matoury, Macouria, Kourou, Sinnamary et Saint-Laurent-du-Maroni.

Cayenne et sa communauté de communes regroupent plus de la moitié de la population totale du département. L’agglomération de Cayenne comptait 120 678 habitants en 2010 …

» Découvrir les villes de la Guyane française: Kourou, Cayenne et Saint-Laurent-du-Maroni

Le climat guyanais

Située entre 2°N et 6°N, la Guyane bénéficie d’un climat de type équatorial humide. Cette position privilégiée proche de l’équateur, ainsi que sa façade océanique, lui confère une bonne stabilité climatique.

Ainsi, on observe une grande régularité des vents et des températures, qui varient faiblement au cours de l’année. Seules les précipitations connaissent des variations annuelles, et c’est donc ce paramètre météorologique qui détermine le rythme des saisons guyanaises.

Le cycle des précipitations est lui-même intimement lié aux mouvements saisonniers de la Zone Intertropicale de Convergence

» Le climat guyanais et ses saisons